Mila > In Memoriam – François Laviolette
11 Jan 2022

In Memoriam – François Laviolette

Toute la communauté de Mila tient à offrir ses condoléances à la famille, aux proches ainsi qu’aux collègues et étudiants du professeur François Laviolette récemment décédé dans sa résidence de Québec. 

Le professeur Laviolette était titulaire d’une chaire en IA Canada-CIFAR à Mila et professeur titulaire au département d’informatique et de génie logiciel de l’Université Laval. Il agissait également comme directeur du Centre de recherche en données massives à l’Université Laval tout en étant chercheur membre de l’Institut d’intelligence des données (IID). 

« François était un chercheur reconnu dans la communauté scientifique québécoise comme un pionnier en matière de recherche en apprentissage automatique. Grâce à son leadership et à ses efforts de recherche, nous avons pu faire du pôle IA et Santé l’un des axes les plus importants du développement de l’intelligence artificielle pour le Québec. En plus d’être un collègue admirable et un leader incroyable, François était un complice avec qui j’ai eu la chance de bâtir au Québec un des écosystèmes d’IA les plus solides qui soit. Je tiens à l’en remercier maintenant », a déclaré Yoshua Bengio, directeur scientifique et fondateur de Mila. 

Dans le cadre de ses recherches, il s’intéressait aux moyens de rendre les intelligences artificielles interprétables pour mieux intégrer les systèmes où l’humain fait partie de la boucle de décision. Il était un chef de file de la théorie PAC-bayésienne, une branche de la théorie de l’apprentissage qui permet de mieux comprendre les algorithmes d’apprentissage automatique et d’en concevoir de nouveaux. Ses recherches portaient sur les algorithmes d’apprentissage permettant de résoudre de nouveaux types de problèmes d’apprentissage, notamment ceux liés à la génomique, à la protéomique et à la découverte de médicaments

Les funérailles sont remises à plus tard. Au lieu de fleurs, un don In Memoriam au fonds de bourses François Laviolette de l’Université Laval serait apprécié. Ces bourses de recherche serviront à prolonger sa vision: promouvoir une intelligence artificielle responsable, juste et transparente, notamment en santé. 

array(1) { ["wp-wpml_current_language"]=> string(2) "fr" }