Mila > CIFAR et Mila nomment cinq nouveaux titulaires de chaire en IA Canada-CIFAR
6 Déc 2021

CIFAR et Mila nomment cinq nouveaux titulaires de chaire en IA Canada-CIFAR

/
Tags

Cinq personnes talentueuses recevront un financement à long terme pour soutenir leurs recherches et les aider à former la prochaine génération de chefs de file de l’IA.

6 décembre 2021

Cinq membres de Mila ont été nommés titulaires de chaire en IA Canada-CIFAR en reconnaissance de leur leadership. Ces personnes enrichissent l’écosystème canadien grâce à leur vaste expertise, qu’il s’agisse de causalité, de traitement du langage naturel, de génie logiciel ou de musique générée par l’IA. Ils se joignent à un écosystème québécois d’IA florissant qui s’articule autour de Mila, l’un des trois instituts nationaux d’IA créés en 2017 dans le cadre de la Stratégie pancanadienne en matière d’IA.

L’écosystème a connu une croissance considérable. En quelques années seulement, plus de 30 entreprises technologiques internationales ont établi un laboratoire de recherche en IA à Montréal, dont DeepMind, Facebook, Google, Microsoft, Samsung et Thales.

La Stratégie pancanadienne en matière d’IA du CIFAR fait progresser la recherche, la formation et l’innovation dans le domaine de l’IA afin de favoriser les retombées économiques et d’améliorer la vie des Canadiens. D’ici 2030, le Canada disposera de l’un des écosystèmes nationaux d’IA les plus robustes au monde, fondé sur l’excellence scientifique, une formation de haute qualité, des talents en IA de calibre mondial et une collaboration interdisciplinaire entre les secteurs public et privé.

Voici les cinq nouveaux titulaires de chaire:

  • Glen Berseth (Mila, Université de Montréal) — Dans le cadre de ses recherches en robotique et en apprentissage automatique, Berseth a fait partie d’une équipe de robotique de Berkeley qui a mis à profit l’apprentissage par renforcement pour apprendre aux robots à marcher, à assembler des meubles et à nettoyer des locaux.
  • Cheng-Zhi Anna Huang (Mila, Google, Université de Montréal) — Compositrice devenue chercheuse en intelligence artificielle, Huang adopte une approche à l’intelligence artificielle et à la créativité centrée sur l’humain dans le but d’élargir la portée créative des artistes débutants et chevronnés. Huang a été organisatrice et juge au AI Song Contest; elle a aussi créé le Music Transformer et le modèle d’apprentissage automatique Coconet, à la base du premier AI Doodle de Google (le « Bach Doodle »).
  • Foutse Khomh (Mila, Polytechnique Montréal) — En tant que chef du laboratoire SWAT de Polytechnique Montréal, Khomh réalise des recherches sur la maintenance et l’évolution des logiciels, l’ingénierie des systèmes d’apprentissage automatique, l’ingénierie infonuagique, de même que sur la fiabilité de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique.
  • Bang Liu (Mila, Université de Montréal) — En plus de réaliser des recherches sur le traitement du langage naturel, l’exploration de données, l’apprentissage multimodal et multitâche, Liu explore le croisement de l’IA avec diverses applications, notamment les médias sociaux, la santé et l’animation.
  • Dhanya Sridhar (Mila, Université de Montréal) — Précédemment à l’Université Columbia, Sridhar poursuivra ses travaux dans les domaines de l’apprentissage automatique, de la causalité et des sciences sociales computationnelles. Parmi ses travaux récents, elle a étudié les effets des textos entre amis sur la participation électorale aux États-Unis.

Mila est fier d’accueillir ces nouvelles chaires au sein de sa communauté grandissante, faisant passer son nombre de chaires en IA Canada-CIFAR actives à 53.

Citations :

« Les titulaires de chaire en IA Canada-CIFAR comptent parmi les chercheurs en apprentissage automatique les plus réputés au monde. Le programme des chaires offre aux chercheurs talentueux un réseau de collaboration qui leur permet non seulement de repousser les limites techniques de leur domaine, mais aussi d’examiner le rôle de l’IA dans la résolution de problèmes sociétaux d’envergure mondiale comme les changements climatiques, la santé, l’équité, la diversité et l’inclusion », a déclaré Elissa Strome, directrice générale de la Stratégie pancanadienne en matière d’IA du CIFAR.

« Depuis le lancement de la Stratégie pancanadienne en matière d’IA en 2017, Mila est passé d’une poignée de professeurs et d’étudiants à une communauté comptant près de 1 000 professeurs, chercheurs, employés et partenaires. En quelques années, Montréal et le Québec sont devenus des  pôles internationaux de l’IA d’une importance primordiale. Je suis ravi d’accueillir ces cinq nouveaux talentueux titulaires de chaire en IA Canada-CIFAR au sein de notre communauté. Ils et elles pourront , grâce à ces nominations prestigieuses », déclare Yoshua Bengio, directeur scientifique de Mila.

À propos du programme des chaires en IA Canada-CIFAR :

  • 114 titulaires de chaire en IA Canada-CIFAR ont été nommés depuis l’annonce de la Stratégie pancanadienne en matière d’IA du CIFAR en 2017.
  • Le Canada a recruté 62 titulaires de chaire en IA Canada-CIFAR qui occupent maintenant leur premier poste d’enseignement au Canada.
  • Depuis 2017, 86,5 millions de dollars ont été affectés au financement du programme des chaires en IA Canada-CIFAR et au soutien de la recherche et de la formation de la prochaine génération de chercheurs.

En savoir plus sur la Stratégie pancanadienne en matière d’IA du CIFAR

array(1) { ["wp-wpml_current_language"]=> string(2) "fr" }