Mila > Nouvelles > Mila se réjouit du renouvellement de la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle
22 Juin 2022

Mila se réjouit du renouvellement de la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle

TORONTO, 22 juin 2022 — Mila se réjouit de l’engagement et de la vision du gouvernement fédéral dans le cadre du déploiement de la seconde phase de la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle qui contribuera à confirmer le leadership du Canada dans le secteur.

Cette deuxième phase de la Stratégie, pour laquelle le Budget de 2021 prévoit un investissement de plus de 443 millions de dollars, permettra d’attirer des talents de calibre mondial, d’augmenter la capacité de recherche de pointe et de favoriser la commercialisation et l’adoption de l’IA, tout en permettant de continuer à assurer que les idées et les connaissances développées au Canada soient mises en œuvre localement.

Citations

« Le Canada est un chef de file dans l’utilisation responsable de l’intelligence artificielle. Depuis le lancement de la Stratégie pancanadienne en matière d’IA il y a cinq ans, le Canada a attiré et a su garder des chercheurs de renom, et a investi des centaines de millions dans la commercialisation. Notre investissement de 443 millions de dollars dans l’IA accélérera notre progrès pour aider à bâtir une économie plus forte, des sources d’énergie plus propres, une meilleure santé publique et des innovations dans tous les domaines. La poursuite de la collaboration avec nos partenaires, notamment l’ICRA, Amii, Mila et l’Institut Vector, permettra au Canada de conserver son leadership dans l’avancement de l’IA. »

– L’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

« Mila est très fier de contribuer à l’excellence du Canada en matière de recherche en IA, ainsi que d’attirer et de retenir certains des meilleurs talents du monde dans le domaine. Nous croyons fondamentalement qu’en appliquant les résultats de ces recherches aux défis de notre époque, comme la compétitivité de nos entreprises, les changements climatiques et les soins de santé, nous pouvons améliorer les choses. Cela est d’autant plus vrai grâce au travail de pionniers, dont notre fondateur et directeur scientifique Yoshua Bengio. Les défis de l’équité, de la diversité et de l’inclusion dans le domaine de l’IA et les conversations autour de l’utilisation éthique de la technologie sont au cœur des valeurs de Mila. Grâce à cette stratégie, nous sommes sûrs de pouvoir passer à l’action et de confirmer une fois de plus le leadership du Canada dans le domaine. »

– Valérie Pisano, présidente et chef de la direction, Mila

« Le CIFAR est ravi de continuer à miser sur les bases solides des cinq premières années de la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle, en collaboration avec nos partenaires d’Amii, de Mila et de l’Institut Vecteur. Nous nous réjouissons de cette prochaine phase, alors que nous continuons à bâtir la réputation du Canada à titre de chef de file mondial en matière d’excellence en recherche et d’IA responsable, afin de veiller à ce que l’IA pilotée par le Canada apporte des avantages sociétaux positifs et de meilleures possibilités économiques pour tout le monde. »

— Elissa Strome, directrice générale, Stratégie pancanadienne en matière d’IA, CIFAR

Faits en bref

Pour la deuxième phase de la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle, le Budget 2021 prévoit le financement suivant :

  • 60 millions de dollars aux instituts nationaux d’IA du Canada (l’Amii à Edmonton, le Mila à Montréal et l’Institut Vecteur à Toronto) pour transformer la recherche en IA en applications commerciales et aider les entreprises à acquérir la capacité d’adopter ces nouvelles technologies;
  • 125 millions de dollars pour les grappes d’innovation mondiales du Canada, dans le but d’accélérer la commercialisation de l’IA en soutenant les petites et moyennes entreprises canadiennes, en attirant les investissements privés issus d’autres sources publiques et privées, et en développant des solutions d’IA ici même au Canada;
  • 8,6 millions de dollars pour le Conseil canadien des normes pour stimuler le développement et l’adoption de normes et d’un programme d’évaluation de la conformité en lien avec l’IA;
  • 160 millions de dollars au CIFAR pour le maintien des programmes visant à attirer, retenir et perfectionner les talents en recherche universitaire, ainsi que pour les programmes visant à assurer le fonctionnement des centres de recherches, d’innovation et de formation situés dans les instituts nationaux d’IA du Canada;
  • 48 millions de dollars au CIFAR pour le renouvellement et la modernisation de ses programmes de recherche avancée, de formation et de mobilisation des connaissances;
  • 40 millions de dollars pour permettre aux chercheurs en IA des quatre coins du Canada d’utiliser des capacités informatiques réservées.

Lancée en 2017 en partenariat avec le CIFAR, la première phase de la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle avait pour objectif de créer une réserve et un écosystème de talents canadiens solides. Cette phase comprenait aussi la création de centres de recherches, d’innovation et de formation au sein des instituts nationaux d’IA, soit l’Amii à Edmonton, le Mila à Montréal et l’Institut Vecteur à Toronto.

Depuis 2017, plus de 100 chercheurs de haut niveau ont été recrutés au Canada pour occuper un poste de chaire de recherche en intelligence artificielle au CIFAR. De ce nombre, la moitié sont des chercheurs étrangers invités à venir travailler au Canada dans le cadre de la stratégie et de ses investissements. De plus, les instituts nationaux d’IA ont formé plus de 1 500 étudiants de cycle supérieur et boursiers de recherches postdoctorales, dont plusieurs sont des étudiants étrangers venus au Canada en raison des forces reconnues propres à chaque institut.

De gauche à droite : Garth Gibson (Institut Vecteur), l’honorable François-Philippe Champagne (Ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie), Elissa Strome (CIFAR), Cam Linke (AMII), Ludovic Soucisse (Mila)