Mila > Rapport d’impact 2020-2021

Rapport
d’impact
2020-2021

Mila : Un pôle mondial d’intelligence artificielle au Québec

Un mot de Pierre Boivin, président du conseil d'administration

Un mot de Valérie Pisano, présidente et cheffe de la direction

Un mot de Yoshua Bengio, fondateur et directeur scientifique

UNE CROISSANCE EXCEPTIONNELLE

48

Chaires IA CIFAR

En octobre 2021, la communauté grandissante de Mila comprend 48 chaires en IA Canada-CIFAR actives, soit 44% de toutes les chaires IA au Canada.

200%

Croissance du corps professoral

Mila a recruté 23 professeur.e.s lors de la dernière année, faisant passer le nombre de membres de son corps professoral de 64 à 87. Le nombre de professeur.e.s a plus que doublé depuis 2019.

+800

Étudiant.e.s et chercheur.e.s

Aujourd’hui, quelque 700 chercheur.e.s étudiant.e.s (maîtrise, doctorat, postdoctorat, stagiaires, visiteurs) et plus de 130 étudiant.e.s (maîtrise professionnelle, diplôme d’études supérieures spécialisées) forment la communauté active de Mila. Il s’agit de la plus grande concentration de chercheur.e.s universitaires en apprentissage profond au monde.

3x

Nombre de chercheur.e.s

Le nombre de chercheur.e.s à Mila a triplé depuis 2018, ce qui confirme l’attractivité du Québec en matière d’intelligence artificielle.

+70

Employé.e.s à Mila

Le nombre d’employé.e.s est passé de 60 à 71, soit une augmentation de 18 %.

Un institut québécois

Mila est le fruit d’une collaboration unique entre les universités de Montréal, McGill, Polytechnique et HEC Montréal. Notre institut accueille également des professeur.e.s de l’Université Laval à Québec, de l’Université de Sherbrooke et de l’École de technologie supérieure à Montréal. Mila est aussi un lieu de rencontre unique pour nos partenaires industriels provenant des quatre coins du Québec – et du reste du monde – qui peuvent profiter de l’extraordinaire concentration de talents formés à Mila et collaborer avec nos équipes de transfert technologique. En attirant des talents et organisations de partout sur la planète à Montréal, Mila a un impact économique, social et scientifique reconnu qui fait rayonner l’expertise du Québec.

UN JOUEUR ÉCONOMIQUE MAJEUR

84

Partenaires industriels

Le nombre de partenaires industriels de Mila provenant du Québec, du Canada et du reste du monde a augmenté de 100 % depuis mars 2020, passant de 42 à 84.

+112

Projets de recherche appliquée

Depuis sa création, l’équipe de recherche appliquée de Mila a travaillé sur plus de 112 projets afin d’aider les entreprises d'ici et d’ailleurs à accélérer le développement et le déploiement de l’intelligence artificielle dans leurs produits et services.

46

Startups à Mila

En tout, 46 startups sont membres de Mila. De ce chiffre, 16 sont issues de Mila.

+176

Stagiaires en entreprises

Plus de 176 stagiaires de Mila ont travaillé dans des entreprises québécoises depuis 2018 afin de les aider à prendre le virage de l’IA.

70%

D’étudiant.e.s étrangers

L’attractivité de Mila se confirme alors qu’environ 70% ses étudiant.e.s proviennent de l’étranger.

90%

Diplômé.e.s qui travaillent au Québec

Proportion des diplômé.e.s des programmes de maîtrise professionnelle et du DESS qui travaillent dans des organisations québécoises.

Le Québec, une plaque tournante de l’intelligence artificielle

Depuis 2018, plus de 30 entreprises technologiques internationales ont installé un laboratoire de recherche en IA ou un lieu d'affaires à Montréal. La métropole est également la 1re ville au Canada pour le financement de la recherche universitaire en IA avec plus de 1,34 G$ par année.

Il s’est créé plus de 3 500 nouveaux emplois en IA au Québec en 2020, soit une croissance de 22 % qui se traduit en 625 M$ de création de valeur économique.

Plus de 19 000 emplois étaient directement liés à l’intelligence artificielle au Québec en 2020. À Montréal seulement, plus de 95 000 emplois étaient liés de façon indirecte à l’écosystème d’intelligence artificielle.

UN LEADERSHIP SCIENTIFIQUE RECONNU

341

Publications scientifiques

Depuis 2018, nos chercheur.e.s ont rédigé 341 co-publications académiques avec au moins un membre de l’industrie.

+1400

Publications scientifiques

Le nombre de publications examinées par des pairs depuis 2018.

795

Bourses

Au total, 795 bourses ont été attribuées à des étudiant.e.s et des chercheur.e.s de Mila depuis 2018.

321

Projets de recherche

L’année dernière, le nombre de projets de recherche à Mila a bondi de 154 à 321, soit une augmentation de 127 %.

22000

Participant.e.s

Le nombre de participant.e.s qui ont assisté aux formations, groupes de lecture, séminaires et autres événements.

+6000

Mentions dans les médias

Mila et ses chercheur.es ont été mentionnés plus de 6 000 fois dans les médias de l’ensemble de la planète lors de la dernière année.

Étudier à Mila

« Mila propose une culture de collaboration qui me permet de partager mes recherches avec mes pairs, de rencontrer des collègues inspirants et d’être supervisé par des professeurs qui sont parmi les meilleurs au monde en apprentissage profond. Ce foisonnement d’idées a le potentiel de créer des innovations incroyables et c’est un privilège de faire partie de cette aventure ».

– Arna Ghosh, doctorant, Université McGill

« Étudier à Mila me permet de côtoyer des collègues inspirants desquels j’apprends au quotidien. La variété de leurs expertises me permet de collaborer sur des projets interdisciplinaires; un réel atout pour ma recherche! J’aime particulièrement que les valeurs d’humanisme, d’ouverture et de diversité se fassent sentir dans les différentes initiatives qui façonnent notre expérience de recherche ».

– Maude Lizaire, doctorante, Université de Montréal

Nouvelles Chaires en IA Canada-CIFAR

Mila est fier de compter 10 nouveaux titulaires de chaires en IA Canada-CIFAR depuis janvier 2021 :

Membre Industriel Principal
Professeur adjoint, McGill University
Membre Académique Principal
Professeure adjointe, HEC Montréal
Membre Académique Principal
Professeur adjoint, Université de Montréal
Membre Académique Associé
Professeure agrégée, École de technologie supérieure (ÉTS)
Membre Académique Principal
Professeur adjoint, Université de Montréal
Membre Académique Associé
Professeur adjoint, Université de Montréal
Membre Académique Associé
Professeur, McGill University
Membre Académique Principal
Professeur adjoint, McGill University
Membre Académique Associé
Professeur adjoint, McGill University
Membre Académique Principal
Professeur adjoint, Université de Montréal

L'IA POUR L’HUMANITÉ

Au service du bien commun

Le développement socialement responsable de l’intelligence artificielle est une dimension fondamentale de la mission de Mila. Nous souhaitons contribuer au dialogue social et au développement d’applications et de projets qui seront bénéfiques pour la société.

L’IA pour lutter contre le trafic des personnes au Canada

Une équipe dirigée par la professeure Reihaneh Rabbany, titulaire de chaire en IA Canada-CIFAR et professeure adjointe à l’Université McGill, avec des expert.e.s en cybercriminalité et en criminologie, ont récemment lancé le projet «Infrared». Ce projet vise à passer au crible le marché de la publicité en ligne afin de détecter les activités organisées anormales caractéristiques des réseaux de trafic d’êtres humains impliquant plusieurs victimes potentielles. Conformément à la mission de Mila pour un développement responsable de l’IA, l’équipe de recherche porte une grande attention aux considérations éthiques soulevées et s’appuie sur des principes de gouvernance centrés sur les victimes. Visionnez le reportage diffusé au téléjournal.

Biasly : combattre les biais écrits

Biasly AI exploite un algorithme de traitement du langage naturel pour analyser les textes en ligne afin non seulement d’identifier les biais raciaux ou liés au genre, mais aussi de débiaiser les phrases problématiques. Les avancées en traitement du langage naturel qui seront effectuées contribueront aux recherches futures sur la détection automatique des préjugés dans les textes écrits et pourront permettre à terme d’utiliser ces algorithmes pour analyser toutes formes de textes.

Un ouvrage collectif co-dirigé par Mila et l’UNESCO pour une IA responsable

Au printemps 2020, Mila et l’UNESCO ont lancé un appel à propositions visant à mettre en lumière les angles morts des politiques et du développement de programmes en matière d’IA. L’ouvrage collectif, qui sera publié vers la fin de l’année, explorera des approches créatives et novatrices afin de fournir aux dirigeants mondiaux, aux décideurs politiques et aux membres de la société civile des perspectives essentielles pour veiller au développement d’une IA fondée sur des valeurs éthiques et les droits humains.

AIMS : lutter contre l’esclavage moderne

Partout sur la planète, des entreprises et leurs sous-traitants exploitent des hommes, femmes et enfants afin de réduire les coûts de production des biens que nous consommons quotidiennement. Alors, comment pouvons-nous détecter si les chaînes d'approvisionnement avec des composants provenant de plusieurs régions du monde respectent les normes internationales du travail ? En collaboration avec l’organisme The Future Society — qui est soutenu par le groupe international de défense des droits de la personne Walk Free — des chercheurs de Mila travaillent actuellement au développement d’un algorithme capable d’effectuer des analyses de conformité des rapports émis par les entreprises quant à l'usage de l'esclavage moderne dans leur chaîne d'approvisionnement. Ces rapports sont exigés dans certains pays qui ont adopté une législation sur l'esclavage moderne. L'algorithme permettrait donc de comparer ces rapports aux normes en vigueur, contribuant ainsi à une responsabilisation accrue des entreprises dans ce domaine.

L’IA ET LA SANTÉ

Un chantier prioritaire

La recherche au carrefour de l’IA et de la santé est un chantier prioritaire à Mila alors que l'IA fait de plus en plus partie intégrante de l’innovation en matière de soins de santé. À ce jour, Mila réunit plus de 35 professeur.e.s de renommée mondiale dont les intérêts de recherche sont à l’interface de l’IA, de la santé et des sciences de la vie, allant de la bioinformatique et de l’apprentissage automatique médical aux neurosciences en passant par l’oncologie.

Partenariats stratégiques en santé

Nos projets de grande envergure sont souvent menés en étroite collaboration avec nos partenaires industriels. Plus de 20 d’entre eux, soit 26 %, sont issus du secteur des sciences de la vie.

Dans le cadre de ces alliances, Mila collabore à plusieurs initiatives importantes dans le domaine de la santé, allant des projets de recherche fondamentale et appliquée ayant des applications liées à la santé, à des plateformes numériques qui favorisent la collaboration entre les différents acteurs de l’industrie.

BIOS et Mila : une approche novatrice pour traiter les conditions cardiaques chroniques

Les professeurs Blake Richards (McGill) et Guillaume Lajoie (UdeM) travaillent en étroite collaboration avec BIOS Health, l’entreprise biomédicale qui souhaite optimiser, automatiser et personnaliser le traitement des conditions cardiaques chroniques par le biais d’interfaces neuronales. Partenaires depuis 2019, BIOS et les chercheurs de Mila réunissent leurs plus brillants esprits pour mettre au point un système de neuromodulation en boucle fermée à l’aide de l’IA.

L’IA AU SERVICE D’INITIATIVES CONTRE LA COVID-19

Diriger en temps de pandémie

Depuis le début de la pandémie, plusieurs de nos chercheur.e.s se sont joint.e.s à la lutte contre la COVID-19 pour aider les communautés scientifiques et médicales en cette période décisive qui traverse l’humanité.

Des projets de recherche primés

Cinq projets co-dirigés par des scientifiques de Mila sont soutenus par le programme de subvention Catalyseur IA-COVID-19 de CIFAR :

  • PanXcea : Prédictions grâce à une analyse externe de la COVID-19 basée sur des radiographies Marzyeh Ghassemi (Vector, UofT), Joseph Paul Cohen (Mila, UdeM), Chris McIntosh (UofT)
  • Exploitation des graphes de connaissances biomédicales pour les stratégies de reconversion de médicaments pour la COVID-19 Jian Tang (Mila, HEC), William L. Hamilton (Mila, McGill), Yoshua Bengio (Mila, UdeM), Guy Wolf (Mila, UdeM), Yue Li (Mila, McGill)
  • Modélisation de la transmission du SRAS-CoV-2 entre sources zoonotiques au niveau génétique Guillaume Rabusseau (Mila, UdeM), Vladimir Makarenkov (UQAM), Bogdan Mazoure (Mila, McGill)
  • L’apprentissage automatique contre la COVID-19 : Accélérer la découverte de médicaments à petites molécules Sarath Chandar (Mila, Polytechnique Montréal), Matthew Taylor (Amii, UofA), Sai Krishna (99andBeyond)
  • La planification en tant qu’inférence dans les modèles de dynamique épidémiologique Frank Wood (Mila, UBC), Benjamin Bloem-Reddy, Alexandre Bouchard et Trevor Campbell (UBC)

Ioannis Mitliagkas, membre académique principal à Mila et professeur adjoint au DIRO à l’UdeM, a obtenu des bourses Mitacs pour deux projets liés à la COVID-19 :

  • Amélioration du traitement contre la COVID-19 grâce à l'apprentissage automatique ;
  • Nouvelles stratégies de représentation moléculaire, de génération moléculaire et d'exploration de données pour la conception de thérapies contre le SRAS-CoV-2

Le professeur Bengio s’est également vu octroyer une bourse du Fonds d'excellence en recherche Apogée Canada ‒ IVADO pour un de ses projets:

  • Intégration de la génomique et de l'IA pour accélérer la découverte de médicaments contre la COVID-19
Flight-SEIR : améliorer la modélisation épidémiologique

Selon une récente étude menée par la professeure Reihaneh Rabbany et ses étudiant.e.s, une version modifiée du modèle SEIR standard qui tient compte des vols infectés par le coronavirus COVID-19 à destination et en provenance du Canada pourrait permettre la détection précoce des épidémies, estimer de façon plus précise le taux de reproduction de la maladie et mieux évaluer l’impact des restrictions de voyage ainsi que les conséquences qu’engendreraient la levée de ces mesures.

Les effets de la solitude et de l’isolement sur le cerveau

Les mesures de distanciation sociale induites par la pandémie COVID-19 ont conduit le professeur Danilo Bzdok et ses collègues à chercher à comprendre les effets de la solitude et du manque de soutien social sur nos cerveaux et notre santé globale. Les recherches neuroscientifiques du professeur Bzdok ont donné lieu à deux publications distinguées dans des journaux scientifiques de renom, à savoir Nature Communications et Cerebral Cortex. La première étude révèle que le cerveau des personnes souffrant de solitude possède une « signature » lui conférant des caractéristiques particulières, notamment du point de vue du volume de certaines régions et de la communication entre ces régions. La deuxième étude révèle que le cerveau des individus dépourvus de soutien social possède des substrats neuronaux distincts qui les rendent plus vulnérables à la solitude, à la toxicomanie et au stress. Ces travaux soulignent le besoin critique de mieux comprendre les conséquences de l’isolement social sur la santé mentale et physique.

L'IA POUR L’ENVIRONNEMENT

L’innovation au service de la planète

Mila regroupe de nombreux.euses chercheur.e.s qui mettent à profit leur expertise et leur savoir au développement d’outils et d’applications d’IA pour aider à la lutte contre les changements climatiques et pour trouver des solutions de développement durable. En vidéo, David Rolnick, une étoile montante et récipiendaire du prestigieux titre de meilleur innovateur de moins de 35 ans selon le MIT Technology Review.

DES PARTENAIRES LOCAUX ET INTERNATIONAUX

84 partenaires

Mila collabore avec de nombreuses organisations québécoises et internationales qui travaillent quotidiennement avec notre bassin de talents pour faire avancer les projets d’IA. La proximité de l’industrie avec nos plus de 700 chercheur.e.s et nos équipes de personnel hautement qualifié fait de Mila un lieu unique de rencontres et d’échanges. Nos 84 partenaires industriels forment une communauté dynamique qui cherche à accélérer le développement et l’adoption de l’IA, et propose d’intéressantes opportunités d’emploi à nos diplômés. Alors qu’en 2018, Mila comptait moins de 20 partenaires, la croissance de plus de 400 % en quelques années seulement confirme l'attractivité du Québec et de Montréal en matière d’intelligence artificielle et la valeur ajoutée de Mila dans leur parcours d'adoption de l'IA.

Un symposium réservé aux partenaires

Chaque année, Mila offre à ses partenaires un accès exclusif aux avancées scientifiques de ses professeur.e.s et étudiant.e.s chercheur.e.s dans le cadre d’un symposium unique.

Dan Nitta Mackay

Spécialiste technique de l’industrie, Intel

« Le symposium des partenaires de Mila permet à la fois de découvrir les dernières avancées dans de nombreux nouveaux secteurs de recherche et d'envisager de futures collaborations dans des domaines d'intérêt commun. La communauté de recherche Mila est riche en talents et en innovations et, surtout, elle favorise un environnement propice à l'exploration audacieuse de solutions potentielles à des problèmes non résolus ».

Dr. Kirill Tarasov

Chef de la biostatistique et de l’analyse des données, Roche Diagnostics

« Le symposium est un événement propice à la collaboration. Il a donné lieu à des conférences scientifiques de pointe sur l'IA et a créé de nombreuses opportunités d'échange lors de sessions de discussion ouvertes. Il a aussi permis de lancer de nouvelles collaborations en décrivant des cadres de partenariat détaillés. Ce fut un événement instructif pour nos scientifiques et nos futurs projets ».

Payel Das

Responsable de la génération de confiance, chercheuse principale et directrice de Trusted AI, IBM

« Le symposium des partenaires de Mila est l’occasion idéale pour se familiariser avec les plus récentes et importantes avancées fondamentales de l'IA et de la recherche appliquée qui ont lieu à Mila. Le symposium permet aux partenaires de lancer et d'approfondir des collaborations conjointes afin de favoriser l'innovation scientifique et l'IA à fort impact pour relever les grands défis mondiaux ».

Mila aide à l’attraction d’investissements étrangers

« Mila soutient efficacement nos efforts de prospection économique en IA; c’est un nom qui résonne et suscite énormément d’intérêt. En trois ans, nous avons d’ailleurs accompagné une quarantaine de projets d’investissements étrangers pour une valeur d’un milliard de dollars. Son influence est également bénéfique pour l’ensemble des secteurs de haute technologie ».

— Stéphane Paquet, président-directeur général, Montréal International

L’entreprise biotechnologique Recursion choisi Montréal pour son laboratoire R-D

« Mila et Montréal sont réputés pour leur communauté d’intelligence artificielle dynamique axée sur la recherche de pointe et sur des enjeux concrets et importants pour la société. Cette éthique est fortement alignée sur la mission de Recursion, qui consiste à décoder la biologie pour améliorer radicalement de nombreuses vies ».

— Ben Mabey, directeur de la technologie, Recursion

PROGRAMME STARTUPS

Cultiver l'esprit d'entreprise

Depuis sa fondation, Mila est un terreau fertile pour soutenir l’émergence de startups issues de sa communauté de chercheur.e.s et de tout l’écosystème IA. En plus de contribuer aux programmes Next AI, Centech et Creative Destruction Lab, Mila s’assure d’accompagner les ambitions entrepreneuriales de ses étudiant.e.s chercheur.e.s, notamment via une programmation unique développée pour les fondateurs. Mila compte également plus de 45 startups à titre de partenaires, dont plus du tiers ont émergé à Mila et accueille dans ses espaces Axe IA par l’Espace CDPQ, un programme de démarrage pour les jeunes entreprises québécoises.

ADOPTION DE L’IA : LA RECHERCHE APPLIQUÉE AU SERVICE DES ENTREPRISES

Une expertise adaptée à votre organisation

Afin de combler le fossé entre la recherche industrielle et universitaire, l'équipe d'expert.e.s en apprentissage automatique de Mila collabore sur des projets de recherche appliquée en développant des solutions IA qui répondent aux besoins spécifiques des organisations.

Par ailleurs, dans le cadre de son Programme d’aide à la recherche industrielle, le Conseil national de recherches du Canada fait appel à Mila pour accompagner les petites et moyennes entreprises dans l’utilisation de l’apprentissage automatique. Depuis 2020, 15 entreprises ont profité de ce programme.

Voici un aperçu des projets de recherche appliquée en cours :

Optina Diagnostics

Optina développe une plateforme permettant la détection précoce de la maladie d’Alzheimer par imagerie rétinienne. Grâce aux images rétiniennes fournies par Optina, les scientifiques de Mila accompagnent l’équipe d’Optina dans le développement de modèles d’apprentissage profond qui permettront de caractériser les biomarqueurs du fond de l'œil avec plus de précision et d’accélérer la détection précoce de cette maladie.

D-BOX

D-BOX redéfinit les expériences de divertissement avec sa technologie haptique immersive. L’entreprise québécoise a sollicité l’expertise de nos scientifiques en recherche appliquée pour mieux comprendre comment l'apprentissage automatique peut être mis à profit pour traiter la musique. L'objectif de D-BOX est d'accélérer le processus de conception des signaux haptiques pour un morceau de musique. À titre de consultants, les membres de l'équipe Mila formulent des recommandations à D-BOX quant aux approches à privilégier pour une construire une preuve de concept d'annotation musicale.

Hydro Québec (IREQ)

Les scientifiques en recherche appliquée de Mila collaborent avec des chercheur.e.s de l’IREQ pour prévoir de façon plus précise l’irradiance solaire sur un territoire donné, soit la quantité d’énergie dégagée par le soleil qui arrive au sol. Le but est d’obtenir de meilleures prévisions que celles des modèles météorologiques pour un horizon de 0 à 6 heures. On pourra ainsi avoir une meilleure compréhension du potentiel de production électrique par l’énergie solaire et fournir des outils pour la gestion du réseau, puisque cette production fluctue grandement dans le temps.

FINANCES

Revenus

  • Subventions gouvernementales
  • Contrats avec l’industrie
  • Location
  • Autres
  • Amortissement apports reportés afférents aux immobilisations corporelles

Total des revenus

22 869 822

Dépenses

  • Recherche
  • Support à la recherche, innovation et capacité de calcul
  • Projets, relations et formations avec l’industrie
  • Amortissement des immobilisations corporelles
  • Administration générale

Total des dépenses

20 687 969

LA DIVERSITÉ AU SERVICE DE LA COMMUNAUTÉ ET DE LA SCIENCE

Comme organisation à la jonction entre la recherche académique et le monde des technologies, nous connaissons les défis de représentativité de ces milieux et c’est pourquoi la diversité, l’équité et l’inclusion sont des valeurs fondamentales de notre institut. Depuis notre fondation, nous avons mis sur pied des comités de travail, déployé des formations (notamment sur le développement d’une IA inclusive) et réalisé des projets de recherche abordant ces questions. Un de ces projets est de combattre des biais à l’égard notamment des femmes, des Premiers peuples et des personnes issues de groupes minoritaires. Mila s'engage, dans ses politiques internes et processus, à mettre les questions d’ÉDI au cœur de ses actions, notamment dans le processus de sélection d’étudiant.e.s et l’embauche de ses employé.e.s.

FORMATION CONTINUE

Investir dans le développement des talents

L’essor de l’IA au Québec et à travers le monde génère un besoin grandissant en main-d'œuvre alors que cette technologie est susceptible de stimuler considérablement la création d’emplois et la croissance économique dans les décennies à venir.

En plus des programmes universitaires principaux, Mila s’implique dans de nombreux programmes de formation continue tournés vers l’avenir visant à mettre à jour et à enrichir les compétences en IA.

6e École en apprentissage profond IVADO/Mila

Du 25 mars au 29 avril 2021, des expert.e.s de IVADO et de Mila ont offert une formation à près de 500 professionnel.les possédant des connaissances de base en mathématique et en programmation. La 6e édition de l’école et celles à venir permettent de rapprocher les gens de l’industrie à l’écosystème tout en développant leurs compétences.

École d’été sur l’apprentissage profond et l’apprentissage par renforcement CIFAR

Co-organisée par CIFAR en collaboration avec Mila, l’Institut Vector et Amii, l’École d’été 2021 a rassemblé plus de 300 étudiant.e.s diplômé.e.s, stagiaires, et professionnel.les de l’industrie de plus de 50 pays. Plusieurs professeur.e.s de Mila y ont enseigné, dont Yoshua Bengio, Doina Precup, Irina Rish et Jian Tang.

MISSION ET VALEURS

Notre mission

Mila a pour mission d’être un pôle mondial d’avancées scientifiques qui inspire l’innovation et l’essor de l’IA au bénéfice de tous.

Nos valeurs

Les valeurs de Mila sont la pierre d’assise de notre vision et alimentent l’ADN de notre organisation.

NOS PILIERS STRATÉGIQUES

Talent IA

Attirer, former et retenir au Québec un bassin diversifié de talents reconnus mondialement pour leur grande expertise.

Recherche de pointe

Réaliser les plus hauts niveaux de leadership scientifique dans la recherche en IA.

Adoption de l’IA

Contribuer à des partenariats, projets et initiatives afin d’accélérer le déploiement et l’adoption de l’IA.

Influence sociale

Développer des perspectives sur le potentiel de l’IA et sur les enjeux liés à son utilisation.

array(1) { ["wp-wpml_current_language"]=> string(2) "fr" }