La R-D pharmaceutique à l’horizon

Mila > Le blogue Mila > La R-D pharmaceutique à l’horizon
18/02/2021
La R-D pharmaceutique à l’horizon
par Stéphane Létourneau

Les secteurs des soins de santé et pharmaceutiques ont connu une profonde transformation au cours des dernières années. Alors que le coût de la recherche et de l’innovation ne cesse d’augmenter, la mise au point et la commercialisation des médicaments et des technologies de santé sont confrontées à de nombreux défis.

Montréal et le Canada ont été fortement touchés par des changements structurels, connaissant une diminution spectaculaire des activités de R-D pharmaceutique et de fabrication médicale au cours des dernières années, dans un contexte de consolidation et de mesures de réduction des coûts. Ces défis ont été mis de l’avant lors d’une récente annonce par la ministre de l’Approvisionnement et des Services publics, Anita Anand. Témoignant devant le comité de l’industrie, des sciences et de l’innovation de la Chambre des communes, la ministre a révélé que les fabricants de vaccins COVID-19 ont refusé de produire leurs produits au Canada (à l’exception de Novavax), car ils estiment que les capacités biomanufacturières du pays étaient « trop limitées pour justifier des investissements de capitaux et d’expertise ».

Néanmoins, nous pensons que la révolution de l’IA en santé offre une occasion unique de relancer ce secteur par le biais de partenariats entre les pharmas et les instituts de recherche d’IA. Au moment où les activités de recherche et de développement pharmaceutiques ont diminué, l’écosystème de l’IA de Montréal a atteint un nouveau seuil de reconnaissance mondiale. Avec plus de 60 partenariats industriels à ce jour, le pôle Mila compte désormais 21 partenaires industriels du secteur des sciences de la vie, dont trois sociétés pharmaceutiques. De plus en plus d’entreprises spécialisées dans les sciences de la vie valorisent des partenariats avec des instituts de recherche innovants. Dans le cadre de ces alliances, Mila collabore à plusieurs initiatives importantes dans le domaine de la santé, depuis des projets de recherche fondamentale et appliquée ayant des applications liées à la santé, à des plates-formes numériques qui favorisent la collaboration entre les différents acteurs de l’industrie.

À titre d’exemple, on peut citer le lancement, en novembre 2020, du Centre d’excellence en IA de Roche Canada, le premier du genre à combiner l’expertise des trois instituts nationaux de l’IA – Mila, l’Amii et l’Institut Vector – dans le cadre de la stratégie pancanadienne en matière d’IA de CIFAR. Le mois précédent, Novartis Pharma Canada a inauguré le Centre d’innovation biome à Mila, qui fait office de passerelle de collaboration pour les startups, les entrepreneurs, les instituts de recherche et les organisations privées qui visent la découverte et le développement de solutions numériques évolutives pour les patients et les soins de santé.

En s’associant avec Mila, les entreprises pharmaceutiques s’ouvrent à de nouvelles opportunités de collaboration avec notre vaste communauté de chercheurs, tout en maintenant leurs groupes de recherche internes à la fine pointe de la science. Ces partenariats stratégiques, en plus de favoriser une alliance de réseautage unique pour la recherche précompétitive, créent pour ces entreprises de nombreux débouchés pour le recrutement de stagiaires et d’étudiants diplômés, l’occasion de travailler en étroite collaboration avec les startups et d’interagir avec chaque facette de l’écosystème.

Avec l’enthousiasme suscité par le potentiel énorme de l’IA et de l’apprentissage automatique, il est important de se rappeler que la communauté mondiale de l’IA est encore en train de construire ses bases méthodologiques. Il y a encore du travail à faire en vue d’assurer le développement d’une IA responsable bénéficiant à l’ensemble des citoyens. Or, la culture de science ouverte qui existe au sein de l’écosystème de l’IA suscite de plus en plus l’intérêt du secteur pharmaceutique, qui y voit une occasion privilégiée de collaborer avec des experts externes et d’accélérer l’innovation. Nous pensons que Mila peut jouer un rôle de catalyseur à cet égard.

Pour en savoir plus sur les possibilités de collaboration, contactez-nous à partnerships@mila.quebec.

Pour plus d’informations : medias@mila.quebec.

Auteur

Stéphane Létourneau

Stéphane Létourneau

Vice-président exécutif - Mila

Articles similaires

array(1) { ["wp-wpml_current_language"]=> string(2) "fr" }